Kit HPA Mancraft Airsoft

Voilà quelques temps j’ai commandé de quoi monter un HK416 en HPA. Petit retour sur la reception et l’ouverture avant installation.

Kit HPA : Ce qu’il faut pour une première réplique

Pour ma première réplique HPA je ne sais pas trop par quoi commencer. J’étais un peu perdu mais au final c’est assez simple.

Simple et robuste

Si je passe sur un HPA c’est pour avoir quelque chose de fiable et robuste. J’en ai marre des batteries Li-po et les gearbox d’AEG peuvent atteindre de bonnes performances mais leur complexité et leur vitesse de rotation élevée les rends fragiles. En plus sur les parties milsim il nous arrivent d’être confronté à la pluie ou l’eau et je ne suis pas serein quand au fait de tomber dans une rivière avec une batterie. Donc ça plus le portefeuille … et on élimine les Polarstar et compagnie qui fonctionne avec des batteries. Surtout que je n’ai pas besoin que ma réplique atteigne des performances digne d’une perceuse…

Je pars donc sur un PDIK V2 Mancraft (à l’heure ou j’écris ceci Mancraft sort la gen2).

Bouteille, ligne, régulateur… qu’est-ce qu’il faut ?

HK416 en light set pour le CQB, monté en HPA avec le kit Mancraft.
Bouteille Tippmann, ligne et régulateur Balystik
HK416 en light set pour le CQB, monté en HPA avec le kit Mancraft.
Bouteille Tippmann, ligne et régulateur Balystik

Avec ceci j’ai pris un kit air (bouteille + ligne + regulateur) mais en réalité vous n’avez pas nécessairement besoin de la ligne. À ma grande surprise la Gearbox arrive avec un long tuyau et un raccord à griffe.

Mais le mieux reste de faire simple. L’avantage de prendre un kit est que vous êtes sûr que votre regulateur se vissera sur votre bouteille. En effet il existe des différence de raccords entre EU et US.
J’ai donc opté pour ce kit type EU. Et cocorico la marque du régulateur « Balystik » est une marque Française !
ATTENTION ! Rétrospectivement je me suis rendu compte que certains de mes choix n’étaient pas très pratique. Je reviens là-dessus plus bas dans l’article.

Il vous faudra aussi le plus important. Une pompe ! Vous pouvez bien sûr aller les faire remplir dans certains magasins (armureries, shop d’airsoft, centre de plongée, …) mais à 5€ le « semi » remplissage vous rentabilisez vite une pompe. En plus ça fait les cuisses et les bras ! Perso j’en ai trouvé une pas chère sur amazon. Lien de la pompe ici.

Installation du kit HPA Mancraft et premières utilisations

Le gros avantage de ce kit Mancraft est qu’il est deja dans une coque de gearbox V2. Je ne vous fais donc pas de tuto ou d’explications. Il m’as suffit de remplacer la gearbox.

La poignée

J’avais commandé une poignée avec un raccord à vissé dedans.
Je ne conseille pas du tout !

Tout d’abord une poignée prend beaucoup de coups lors des parties. Le fait de rendre ce raccord fixe le rendra plus fragile. Mais aussi le tuyau allant de votre kit HPA à la poignée n’est pas fixé dans le raccord. Lors de la mise sous pression du système HPA le tuyau quitte le raccord … Vous n’avez donc pas encore commencé la partie et toute votre air se fait la malle par votre poignée. J’ai remarqué dernièrement qu’ils avaient ajouté des tubes de maintient pour ces poignées. À tester.

je vous conseille donc de laisser le petit raccord à griffe Mancraft sur votre tuyau d’origine et de le laisser un peu dépasser de votre poignée. Il encaissera les coups en se pliant et il ne se décroche pas.

Poignée avec raccord pour HPA
La poignée et son raccord à griffe. Le flexible est libre dans la poignée.

La ligne / le flexible

Comme je l’ai dit, j’ai pris un kit air. La ligne tressée nylon que j’ai est plus pratique que le tuyau d’origine monté sur la Gearbox du PDIK. Mais avec le temps et les parties je regrette de ne pas m’être tourné vers une ligne étirable (en forme hélicoïdale).
À l’avenir je compte tester ces flexibles HPA étirables et voir si je fait la transition. Mais pour le moment ma ligne est très convenable.

Downgrade PDiK v2 reduction

Les reductions de volumes Mancraft pour un downgrade de la réplique.
Les reductions de volumes Mancraft pour un downgrade de la réplique.

Mes premiers essais avec le kit HPA pdik Mancraft.

Je branche le tout, j’ouvre mon régulateur et test plusieurs tirs sans chargeur. Ça semble bien fonctionner. Je met un chargeur, test de tirs avec des billes … ça tire mais aucune billes ne sort.

Après ce petit coup de stress, je constate qu’à basse pression le nozzle ne recule pas suffisamment. Le Kit HPA fonctionne mais avec une pression supérieure à 70 psi (env. 4,8 bars). Le problème c’est qu’avec cette pression je sors au minimum un peu plus de 400 fps…

Après renseignement auprès de Mancraft (d’ailleurs ils répondent aux questions c’est cool) je commande donc des reduction qui permettent de réduire le volume de la chambre du piston. On continue donc d’envoyer plus de 70 psi mais avec moins de volume.

Il y a deux cylindres en plastique. Un qui réduit fortement le volume et un autre un peu moins épais. Avec le plus gros reducteur je joue sur des puissances basses (env. 290 fps à 120psi). Un bonheur en CQB. Et puissance ne veut pas nécessairement dire portée. Je vous invite à lire l’article ici, surtout la partie sur les canons.

Il me semble que le HPA PDIK gen2 corrige ce bug. Mais si vous prenez une gen 1 n’oubliez pas le downgrade à la commande.

La bouteille

Ma première partie avec le HPA a été une partie milsim de nuit ! Beaucoup de marche, de la crapahute, … . Même si la réplique à légèrement gagnée en poids, la bouteille m’en a rajouter une sacrée couche. La bouteille de 0.8L + le régulateur dans le backpack pèse environ 1,5Kg.
la consommation du HPA Mancraft étant basse, une bouteille de 0.8L réponds à un usage intensif. Une bouteille plus petite et moins lourde réponds donc mieux à un usage de type milsim ou les tirs sont moins fréquents et le poids important.

D’ailleurs petit aparté concernant la consommation. Pour une partie de type « airsoft standard » sur une journée ; je passe environ 1500 PSI de la bouteille de 0.8L. Tout dépend de comment vous tirez bien entendu.

HK416 HPA Mancraft en partie

Tout d’abord avec un silencieux ça fait très peu de bruit. J’adore.

Vous pouvez lâcher des grosses salves de tirs, pas de poignée qui chauffe, pas de grosses contraintes dans les gears … du fiable. Mais attention vous pouvez avoir des fuites. C’est pas parceque c’est fiable qu’il faut pas l’entretenir … Perso j’ai mis du teflon sur mes raccords juste par précaution.

C’est moins sujet aux variations de températures que pourrais l’être un GBB ou une batterie.

Ma réplique peut être un antisnipe, comme une réplique de CQB, je ferai peut-être un article là dessus pour vous montrer ça plus en détails. Mais le kit HPA permet de changer la puissance et ça c’est cool. Une seule réplique à emmener, et on s’adapte au terrain.

je vous conseille tout de même de tester un HPA avant d’en acheter un. Le flexible peut-être gênant pour les passages dans les ronces, pour passer des obstacles … Vous risquez de devoir adapter certaines de vos techniques.

En bref je suis conquis. J’ai tout de même gardé mon AEG mais le HPA est devenu ma réplique principale.

HK416 VFC monté avec un kit HPA Mancraft
HK416 VFC monté avec un kit HPA Mancraft
Laisser un commentaire